Logo Agirr

L’avis du Conseil Régional sur le déclassement de lignes ferroviaires - ligne Fontoy-Audun le Tiche

Agirr sollicite le président de la région lorraine
 

Une ordonnance gouvernementale « de simplification » du 8 juin 2005 exclut désormais la consultation de la SNCF, des communes traversées et des associations nationales d’usagers des transports de la procédure de déclassement des lignes du réseau ferré national. Seule la consultation des Régions reste obligatoire. La responsabilité de la Région Lorraine dans la préservation du patrimoine ferroviaire devient donc capitale. Le Président Jean-Paul Jacquot vous a exposé par ses courriers tout l’intérêt que notre association porte à la ligne Fontoy-Audun le Tiche pour une utilisation dans la desserte voyageurs du futur pôle Belval à la frontière luxembourgeoise. Or cette ligne de 22kms qui a supporté des trains de marchandises de 2400 tonnes jusqu’en 1994 est menacée de déclassement simplement parce qu’un projet routier la coupe en deux endroits. Deux ponts routiers permettraient de préserver la ligne ferrée.

L’annexe 1, « Eléments de diagnostic du système Lorrain des Transports » du SRIT évalue « le nouveau pôle d’habitat et d’activité de Esch-Belval comme seul projet jugé dimensionnant et capable de modifier durablement la structure des déplacements ». La desserte voyageurs par un tram-train se situant dans l’axe du flux des frontaliers est ainsi un levier majeur du développement durable dans notre Région. La ligne Fontoy-Audun le Tiche permettrait aussi de porter l’effet Belval jusqu’à la vallée de la Fensch sans nuisances pour les riverains. Ce rôle structurant ne pourrait être joué par la courte liaison depuis Micheville qui a été évoquée lors du vote du Conseil Régional en faveur du déclassement de la ligne Fontoy-Audun le Tiche en décembre 2004.

Nous avons aussi examiné l’étude de la SNCF de 2004 « Opportunité commerciale d’une liaison TER Thionville-Esch-Belval » qui ne peut en aucun cas nous guider dans nos réflexions puisque l’actualisation de la demande de transport s ‘arrête tout simplement en 2006 avant l’impact Belval. Pour ces raisons, et dans le contexte de plus en plus préoccupant et immédiat de l’épuisement des ressources pétrolières et du changement climatique, nous vous demandons, Monsieur le Président, de reprendre l’avis des Conseillers Régionaux sur le déclassement de la ligne de chemin de fer Fontoy-Audun le Tiche.

Publié le mercredi 12 octobre 2005.
Signatures: 0
Répondre à cet article

Forum

Date Nom Message