Logo Agirr

Lettre au Conseil Général de Moselle

 
Nous avons écrit récemment aux conseillers généraux pour interroger l’Assemblée départementale sur l’avenir qui nous est préparé.

Le réseau routier mosellan compte 3800 kms. Le Conseil Général développe depuis plusieurs années le programme « Réseau vert » qui consiste à porter à 2X2 voies un certain nombre de ces routes. Actuellement dans les cantons de Verny et Metzervisse, des opérations en cours ou projetées conduisent en fait, sur certaines portions, à maintenir le tracé existant pour des échanges locaux et à créer en parallèle des 2X2 voies totalement nouvelles.

L’offre routière est ainsi considérablement développée selon un axe Nord-Sud. Ce sont des secteurs où le projet d’autoroute A32, également Nord-Sud, est étudié par l’Etat, avec manifestement un manque de concertation entre les services de l’Etat et ceux du Département. La mise en perspective de l’ensemble de ces voiries en projet ne semble pas être un souci, chacun travaillant sur des échéances et des flux théoriquement distincts.

Ainsi, des localités pourraient se trouver prises entre 4 voies de départementales et 4 voies d’autoroute totalement nouvelles d’ici une dizaine d’années. Le réseau vert porte là bien mal son nom. A l’heure de la raréfaction du pétrole, la garantie du développement durable passe inévitablement par la maîtrise des déplacements par la route.

Depuis un an, il est de plus en plus clairement affiché par l’Etat que la construction de l’autoroute A32 à péage sera suivie de la banalisation de l’A31 qui serait transformée en voie de liaison urbaine [...]. Les charges très lourdes de gestion et d’entretien de l’A31 déclassée viendraient s’ajouter à celles des routes nationales dont l’Etat confie actuellement la délégation au département de la Moselle.

Notre association d’usagers des transports souhaiterait connaître la charge financière annuelle prévue par le Département de la Moselle, pour les années 2015-2020, pour l’entretien du réseau routier : réseau vert, routes nationales et A31 compris. [...]

Le soutien du Département de la Moselle à la réalisation du projet A32 ne risque-t-il pas de peser bien lourd dans l’avenir sur le budget des usagers et des contribuables mosellans ?

Publié le lundi 13 mars 2006.
Signatures: 0
Répondre à cet article

Date Nom Message