Logo Agirr

Projet de Plan de Déplacements Urbains du SMITU

Agglomération de Thionville
 
La gare de Thionville est une des pièces maîtresses du Plan de Déplacements Urbains (PDU) d’une agglomération qui comprend 180.000 habitants et 34 communes regroupées en deux Communautés d’Agglomération : Thionville ("Portes de France") et Val de fensch, une Communauté de Communes : Cattenom (pour une part de ses communes), laissant quelques communes isolées. C’est dire son importance. La gare draine en effet beaucoup de travailleurs de la zone, qui y viennent en majorité en voiture individuelle : le parking, malgré ses extensions successives, se révèle d’une capacité insuffisante. Il serait donc primordial que les déplacements en voiture vers la gare, qui amènent des embouteillage récurrents sur le Pont des Alliés à Thionville, soient transférés vers des moyens de transport publics. Les plans actuels ne vont pas dans ce sens, ainsi que l’a fait remarquer Jean-Paul Jacquot d’AGIRR lors de la présentation à laquelle il assistait. Vous trouverez ci-après le texte de son intervention.

1. L’avant-projet nous apparaît dans son ensemble satisfaisant et comportant de nombreux points positifs :
- séparation des circulations transports en commun / taxis / voitures individuelles / vélos / piétons ;
- haltes des bus près de la gare et facilement accessibles ;
- passerelle pour piétons (et vélos ?) depuis le centre de Thionville facilitant grandement pour eux l’accès à la gare ;
- aménagements pour les personnes à mobilité réduite ;
- local abrité pour le parking et la location des vélos ;
- dépose-minute.

2. Quelques aménagements supplémentaires nous sembleraient souhaitables :
- cheminement entre la gare et les haltes des TC protégé contre les intempéries ; le bureau d’études nous a cependant informé qu’une marquise était prévue en façade de la gare et qu’elle pouvait jouer ce rôle à cet endroit ; restent les haltes plus éloignées ;
- possibilité d’extension du local à vélos (36 emplacements prévus) en fonction de la demande ; l’existence de cette possibilité nous a été confirmée.

3. Deux inquiétudes :
- les voies depuis Thionville et Yutz ne sont pas aménagées pour privilégier l’accès des transports en commun. Ces derniers n’offriront donc pas davantage de rapidité par rapport à la voiture et risquent de ne pas être plus empruntés qu’aujourd’hui.
- le parking voiture en ouvrage est prévu pour 1.000 places ; de plus, 300 à 400 voitures pourraient parquer en surface pour arriver à un total de 1.300/1.400 voitures. Les parkings actuels offrent 825 places ; de plus, 100 à 150 voitures sont en parking sauvage ; le total est ainsi de 925 à 975 places (chiffres relevés par le bureau d’études). L’accroissement de l’offre de parking va donc être de 33 à 50%. La limitation actuelle pour les voyageurs automobilistes voulant emprunter la gare de Thionville est uniquement la possibilité de parking. La nouvelle offre est dès lors susceptible d’être pleinement employée. La circulation de voitures dans Thionville et dans l’accès depuis Yutz serait donc considérablement renforcée, alors que des embouteillages se produisent le matin et le soir, moment des déplacements domicile/travail qui constituent la plus grande partie des personnes fréquentant alors la gare. Comme ces embouteillages pénaliseront aussi bien les TC, ces derniers ne gagneront aucun avantage dans la nouvelle situation, au contraire.

4. Solutions alternatives possibles
- Répéter dans d’autres lieux l’expérience très réussie de Hettange-Grande ; c’est-à-dire divertir les voyageurs, automobilistes en particulier, de la gare de Thionville vers des endroits périphériques. Aujourd’hui, des haltes à Yutz et à Fontoy sont envisagées. L’enquête origine/destination qui va être conduite sur le pont des Alliés va peut-être révéler d’autres endroits pour de telles haltes.
- En tout cas, ne pas augmenter le nombre de places de parking pour voitures, sinon les prévoir en diminution. Le stationnement apparaît en général actuellement comme un outil majeur de gestion de la circulation.
- Faire la différence dans la gestion du parking, par les prix, différenciés pour certaines places selon le moment de l’arrivée et du retour, pour les réserver aux voyageurs occasionnels qui arrivent à des moments où la circulation n’est pas encombrée.
- Réserver une priorité aux TC sur le Pont des Alliés et sur l’accès depuis Yutz.
- Prévoir des parkings-relais à la périphérie de Thionville, reliés par des navettes fréquentes à la gare.

Publié le mardi 26 septembre 2006.
Signatures: 0
Répondre à cet article

Date Nom Message