Logo Agirr

Assemblée générale 2008

 

C’est devant une salle comble que Martine Wagner, présidente de l’association, a ouvert la séance en remerciant les adhérents, les nombreux élus locaux, et les personnalités présents pour leur intérêt et leur soutien.

Après le rapport moral, Martine Wagner a rappelé toutes les actions menées durant l’année écoulée ainsi que la participation au Grenelle de l’environnement qui a soulevé de grands espoirs quant à l’abandon du projet A32. Mais pour l’instant aucune décision définitive n’a été prise par l’Etat. Un Comité interministériel d’Aménagement du Territoire doit se tenir avant l’été et on saura à ce moment si le Grenelle est suivi d’effet.

AGIRR entend continuer à expliquer au public et aux adhérents le lien entre le refus de l’A32 et l’action auprès des instances décisionnaires pour soutenir toutes les solutions de délestage de l’A31. Pour illustrer ce volet de l’action en faveur des alternatives et mettre en avant la coopération entre associations, Mr. Claude PIERRE dit BARROIS, président de la FNAUT Lorraine a exposé les différentes lignes de chemin de fer existantes autour de Metz et qu’il serait facile d’utiliser pour créer un RER pour l’agglomération messine.

Avec le souci du cadre de vie et de l’environnement, AGIRR entend poursuivre les actions entreprises pour le combat contre l’A32. Une nouvelle audience a été demandée au préfet de région qu’il avait située après les élections municipales. L’Entente Lorraine en déduit que la volonté des maires des grandes villes du sillon lorrain, pèsera dans la décision de maintenir ou non le projet A 32.

Avec l’Entente Lorraine, un membre d’AGIRR se rendra ce mois d’avril à l’audience obtenue avec un conseiller technique de N. Kosciusko Morizet, secrétaire d’état à l’écologie, en compagnie de Jean-Paul Jacquot, représentant la FNAUT. Les décisions du CIADT seront suivies avec vigilance et réactivité. AGIRR continuera à proposer des solutions de transport respectueuses de l’environnement par sa participation aux divers comités pour le TER ainsi qu’à l’élaboration ou la révision des PDU de Metz et Thionville et travaillera également pour la réouverture de la voie ferrée Fontoy-Audun le Tiche, pour la création de parkings - relais ainsi que des parkings de co-voiturage et la création de lignes de bus vers les gares TER.

Une assemblé nombreuse et attentive

Publié le jeudi 24 avril 2008.
Signatures: 0
Répondre à cet article

Date Nom Message