Logo Agirr

Conseil municipal de Fontoy : le Républicain Lorrain réinvente la position des élus.

 

Le 28 octobre, dans son édition locale, le Républicain Lorrain rapportait les points essentiels soulevés lors du conseil municipal de Fontoy qui avait eu lieu quelques jours avant. A propos de la ligne ferroviaire Fontoy – Audun le Tiche, y était retranscrits des propos surprenants pour une mairie depuis toujours favorable à la réactivation de cette ligne. Ainsi, d’après le quotidien, le maire Henri Boguet aurait affirmé que « la ligne passe sur des zones rouges [risques miniers], et il est hors de question de passer sur des zones rouges » (les propos étant écrits entre guillemets et en italique). Aussitôt interpellé par des militants locaux, le secrétariat du Maire a immédiatement répondu que ces propos étaient erronés, et nous a fait parvenir le procès verbal du conseil municipal, dans lequel le maire affirme qu’ « il est clair que cette ligne est idéale pour les frontaliers. A l’heure actuelle, on nous rétorque que cette ligne est située en zone minière d’affaissement brutal et qu’il est hors de question de la rétablir. Ceci est difficilement concevable et il faut avoir la garantie de les conserver dans le domaine public. »

On peut donc constater qu’au moment où la plupart des personnalités politiques de tous bords distillent des affirmations fausses à propos de cette voie ferrée, le Républicain Lorrain vient s’allier à leur cause, et n’hésite plus à faire affirmer à certains l’inverse de ce qu’ils ont dit. Nous savons que lorsque la presse rapporte un témoignage, les propos entre guillemets ne sont pas des citations, mais une réinterprétation, soit synthétique et déformée, soit incomplète en n’en gardant que quelques éléments. Ici, on a encore franchi un cap, puisque les propos ne sont plus inexactes, mais mensongers. Cet épisode nous laisse dans l’incompréhension. Pourquoi le RL joue-t-il le jeu de nos détracteurs, et qu’en est-il de la crédibilité de ce quotidien ?

Publié le samedi 20 novembre 2010.
Signatures: 0
Répondre à cet article

Date Nom Message