Logo Agirr

Transfert modal et impact

Dernier ajout : mercredi 7 juin 2006.

Articles de cette rubrique

L’importance du transfert modal

Si on souhaite préserver l’environnement, comme le propose le Protocole de Kyoto, il faut donner la priorité aux modes de transport les moins polluants. Ce principe doit s’appliquer dans les choix que les pouvoirs publics font dans les amégements des infrastructures, et que chacun fait individuellement.

Cette préférence et son résultat, que nous appelons le transfert modal, résout plusieurs problèmes à la fois :
- l’émission des gaz à effet de serre ;
- congestion des routes et des aéroports ;
- insécurité routière ;
- pollution de l’air et bruit ;
- atteintes au cadre de vie et à la santé.

Les usages à éviter parce qu’ils sont les plus consommateurs d’énergie et les moins efficaces par rapport à d’autres modes dans ces contextes sont :
- la voiture en ville ;
- le camion sur longue distance ;
- l’avion sur courte distance.

Publié le 7 juin 2006
Répondre à cet article