Logo Agirr

Ferroutage

Dernier ajout : lundi 16 juillet 2007.

Articles de cette rubrique

Visite de la gare de ferroutage à Bettembourg

Agirr s’est rendu sur le site d’un terminal de la future autoroute ferroviaire Bettembourg-Perpignan. Nous avons été reçus par M. Lebreton, directeur commercial de la société Lorry-Rail, qui est l’exploitant de la ligne.

Le lancement de la ligne était originellement prévu pour le début de ce mois de juillet, mais des raisons d’aménagement des wagons pour répondre à des contraintes de vents latéraux du Languedoc ont retardé la disponibilité du matériel.

Agirr défend depuis ses débuts le principe du ferroutage afin de délester l’autoroute A31 d’une partie de son trafic, en particulier de transit international des marchandises. Alors, nous sommes très attentifs à ce projet qui est la première concrétisation de cette technique dans notre région.

Le principe qui est proposé est de charger les remorques de camions sur des wagons surbaissés. Les contraintes de gabarit avaient jusqu’à maintenant empêché le développement du ferroutage en France. Les camions de hauteur normale (4,04 m) ne pouvaient pas passer sur les voies en étant sur des plateaux de wagons classiques. La société Modalohr a développé un nouveau type de wagon dont la plateforme est pivotante sur environ 30°. Elle est entraînée par des moteurs hydrauliques installés au sol. Les remorques peuvent alors être montées sur la plateforme par le côté du wagon. Le tracteur repart ou est chargé sur un autre wagon. La plateforme revient ensuite en place et est verrouillée. Toutes les remorques peuvent être chargées simultanément et l’opération dure moins de vingt minutes. Ce principe est déjà expérimenté depuis 2003 sur la traversée des Alpes entre Aiton (France) et Orbassano (Italie).

La société Lorry-Rail a choisi dans un premier temps de ne développer que le transport des remorques, sans les tracteurs ni les chauffeurs. L’exploitation commencera en septembre 2007 avec un aller-retour Bettembourg-Le Boulou par jour, 7j/7. Un aller-retour supplémentaire devrait être mis en service dès février 2008. Le déploiement devrait se poursuivre jusqu’à 10 A/R par jour, ce qui permettrait de transporter 800 remorques par jour.

La plateforme est construite sur un site qui réalise déjà la gestion de containers. Elle a une longueur de la moitié de la longueur du train. Le chargement doit donc se faire par moitié. Pour atteindre la pleine charge envisagée, la construction d’une autre plateforme sera nécessaire. Le site d’une ancienne base de l’OTAN est préssenti. La clientèle la plus réactive est actuellement espagnole, mais aussi luxembourgeoise et de l’Europe du Nord. Les transporteurs français restent dans l’expectative.

Nous remercions M. Lebreton et la société Lorry-Rail pour la qualité de l’accueil.

Pour en savoir plus : Lorry-Rail Modalohr

JPG - 39.8 ko
Une remorque chargée
JPG - 92.4 ko
Un wagon en place pour le chargement
Publié le 16 juillet 2007
Répondre à cet article

Forum